Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (tome 3 : Ouragan sur le lac) de Lemony Snicket

Titre : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire : Ouragan sur le lac
Saga : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (tome 3)
 
Auteur : Lemony Snicket
Qui est il? Un auteur américain
Du même auteur : le tome 1 ici, le tome 2 ici

Genre : Jeunesse

Œuvre : Cher lecteur, il m'en coûte de le dire, mais le livre que voici ne contient rien de réjouissant. Les orphelins Baudelaire, Violette, Klaus et Prunille, sont trois enfants charmants à l'esprit vif et au cœur d'or, mais leur vie n'est qu'une longue série de coups du sort et de calamités. Tous les récits les concernant ont de quoi fendre le cœur, et le présent épisode pourrait bien se révéler le pire de tous. Prudence, donc : pour lire ce livre, mieux vaut être prêt à affronter mille choses déplaisantes dont un ouragan, des sangsues voraces, une jambe de bois, de la soupe de concombres glacée et des cadeaux ratés, sans parler de manuels de grammaire. Pour ma part, il est de mon devoir de relater ces tragiques événements ; à toi, lecteur, de décider si tu te sens de force à les lire. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.


Nombres de pages : 222 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Nathan

Prix : 6.50€

Mon avis

Comme je vous le dirai également dans ma chronique sur le quatrième tome, j'ai malencontreusement emprunté à la médiathèque le tome 4 à la place du tome 3 et j'ai donc lu ce livre après le suivant. Allez savoir pourquoi je n'ai pas préféré attendre pour privilégier l'ordre je ne sais pas mais bon j'ai quand même réussi à comprendre les deux livres malgré le désordre régnant. 

Dans ce livre, les orphelins Baudelaire sont placés chez leur tante Agrippine, une femme passionnée de grammaire et d'orthographe. 
 
Pour ce qui est de l'écriture et de la forme du texte, je n'ai pas eu de difficultés particulières durant ma lecture, ce qui est assez vraisemblable vu que ce livre est dédié à un public jeunesse. Il est donc simple à lire et très accessible de compréhension. Le livre est séparé en courts chapitres de quelques pages sans changement de période ou de temps, encore une fois pas de difficultés de lecture ou de compréhension. 
En terme de rythme, j'ai trouvé que ce livre faisait preuve de plus de rebondissement que les précédents et que de ce fait, la lecture était plus agréable, il y avait beaucoup de dynamisme dans l'histoire. 
Par contre, j'accorde toujours le point négatif au narrateur qui m'énerve de plus en plus au fil de mes lectures. Il dit toujours la même chose et cette répétition m'ennuie durant ma lecture, je pense que si cela continue je vais arrêter de lire les passages avec l'opinion du narrateur. 


Pour ce qui est de l'intrigue, personnellement, je l'ai toujours adoré et cela reste mon sentiment principal. C'est sombre et c'est triste mais tout en restant jeunesse et sans non plus trop en rajouter à ces tragédies rebondissantes. Encore une fois, j'apprécie que pour une fois une histoire jeunesse ne ressemble pas au pays des Bisounours. Les intrigues sont toujours autant tirées par les cheveux et j'aime que l'auteur nous emmène dans des idées farfelues. 
 Pour ce qui est des personnages, j'adore les trois enfants avec chacun leurs traits de caractère. Par contre, je trouve dommage que l'on ne voit pas plus d'évolution en chacun d'eux, ils sont stagnants et de ce fait on retrouve cette impression de répétitions comme avec le narrateur.


Les plus : une intrigue sombre et originale, des personnages intéressants, une lecture simple.

Les moins : un narrateur trop présent à mon gout, des répétitions entre les tomes. 


En résumé, j'ai apprécié ce troisième tome qui s'inscrit dans la continuité des précédents. Je lirai avec attention les prochains opus de la saga pour savoir si les défauts de ce dernier se répercute ou non dans mes futures lectures.  

Note

17/20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

T'en souviens-tu, mon Anaïs? et autres nouvelles de Michel Bussi

C'est lundi, que lisez vous? (17/06/2019)

L'hôpital en danger du Dr Véronique Vasseur