La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez

Titre : La différence invisible

Auteur  : Julie Dachez 
Qui est elle? Une jeune femme qui après des années à se chercher s'est découverte autiste Aspenger.
Illustrateur : Mademoiselle Caroline 
Qui est elle? Auteure et illustratrice d'album.

Genre : Bande dessinée



Œuvre : Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.







Nombres de pages : 196 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Delcourt

Prix : 22.95€

 
Mon avis :

Je ne lis pas énormément de bandes dessinées et c'est bien là un de mes nombreux défauts. En effet, je trouve que de plus en plus souvent celles ci donnent un avis mais aussi de belles émotions à travers leurs dessins et leurs histoires. J'avais été très touchée il y a quelques mois par des BD tels que Ce n'est pas toi que j'attendais ici ou encore Les deux vies de Baudouin ici. C'est donc totalement par hasard que j'en ai pris une à la médiathèque, le titre m'a parlé sans que je lise le résumé et je l'ai lu dès mon retour à la maison. 

En résumé, Marguerite est totalement perdue dans sa vie et se force à se comporter comme tout le monde afin de préserver les apparences, sauf qu'au fond d'elle même elle sent bien qu'elle est différente. Elle va alors pousser ses investigations et se découvrir autiste Aspenger. 

En lui même, ce livre est un très belle album. Il est très accessible et facile à lire. Les dialogues sont bien structurés et les cases se succèdent sans doute dans l'ordre à suivre (je trouve que beaucoup de BD font souvent méli mélo et sont difficiles à lire). Ici, tout est donc très bien organisé. 
Les dessins sont très beaux et reflètent parfaitement les émotions et le changement du personnage de Marguerite. J'ai trouvé les liens entre les dessins, les couleurs, les expressions des personnages très bien utilisés pour mettre en avant la protagoniste principale de l'histoire. On remarque tout de suite un très bon travail collectif entre l'illustrateur et l'auteur car leur travail semble indissociable.  

En terme d'écriture, je trouve les textes et les situations très bien décrites. Le personnage de Marguerite est attachant, authentique et très humain. On a vraiment envie de s'attacher à elle et de la découvrir. En tant que lectrice, je souhaitais de tout cœur qu'elle puisse vivre en étant heureuse malgré l'autisme. 
J'ai trouvé que l'auteure mettait en avant l'autisme sans le rendre "pathologique". Bien souvent malheureusement, ce trouble renvoie directement à une image que la population a qui est très négative et ne renvoie pas forcément à a diversité des troubles autistiques et ici l'auteure nous montre ce qu'est l'autiste pour elle dans son individualité et sans le rendre monstrueux. Parallèlement à cela, elle nous montre également ceux à quoi est confronté une personne autiste dans la vie de tous les jours, ses difficultés, son incompréhension et surtout la méconnaissance et l'absence de reconnaissance de ce trouble. 

J'ai également beaucoup aimé les illustrations explicatives à la fin du livre qui apportent de nombreuses informations sur le spectre autistiques. 

Les plus : beaucoup d'informations, beaucoup d'émotions et de très belles illustrations.

Les moins : des petits détails comme le fait de mettre en avant que les gens "non" autistes ne peuvent pas comprendre ce que vit une personne autiste et ne peuvent pas s'adapter à cela.

En résumé,  cette bande dessinée est très intéressante et apporte un grand lot d'informations sur ce qu'est l'autisme Aspenger. Bien loin de faire référence aux préjugés notables sur ce trouble, l'auteure y montre ici la singularité de ce qu'il représente chez elle. C'est à la fois un beau témoignage et un magnifique livre rempli de belles illustrations qui mettent en avant l'histoire écrite. 



Note 

19/20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[Partenariat] Le soldat XXè-XXI- siècle (Collectif)

[SP] Le programmeur (tome 1) de Marguerite Blanchard

[SP] Chicha et autres nouvelles de Virginie Vanos