Les petits vieux d'Helsinki se couchent de bonne heure de Minna Lindgren

Titre : Les petits vieux d'Helsinki se couchent de bonne heure
Saga : Les petits vieux d'Helsinki 

Auteur : Minna Lindgren
Qui est elle? Ecrivain et journaliste finlandaise.
Du même auteur :  Les tomes 1 (Les petits vieux d'Helsinki mènent l'enquête ici) et 2 (Les petits vieux d'Helsinki font le mur ici) de la même saga

Genre : Contemporain, Humoristique 
 

Œuvre : Siiri, Irma et Anna-Liisa sont de retour au Bois du Couchant après leur petite Escapade en colocation. Cependant, l’endroit a bien changé, et plus aucun petit vieux ne s’y sent chez lui. Devenue une pointure technique dans la gestion du troisième âge, la résidence fonctionne désormais en circuit fermé, sans plus aucun être humain pour la superviser, si ce n’est quelques volontaires d’une association chrétienne.Alors que les résidents subissent, non sans humour, les joies d’une technologie aussi moderne qu’absurde, le Bois du Couchant est peu à peu envahi par les rats et les bénévoles, lesquels se font prédicateurs et experts en droits de succession tout à la fois. Siiri et Irma sentent que quelque chose de peu catholique se trame et, une dernière fois, vont tout mettre en œuvre pour que triomphent la vieillesse et la bonne humeur au sein d’une maison de retraite au crépuscule de son existence, à mesure que ses derniers habitants tirent leur révérence. Entre faux-pas cocasses, rebondissements loufoques et réflexions insolites sur la mort, nos deux enquêtrices en herbe n’ont pas fini de vous surprendre !

Nombres de pages : 320 pages

Lien sur Livraddict ici

Édition : Calmann Lévy

Prix : 20.50€
Mon avis :



Si vous me suivez sur le blog, vous savez sans doute que j’ai lu les deux premiers tomes de cette saga (Les petits vieux d’Helsinki mènent l’enquête et Les petits vieux d’Helsinki font le mur) et que mon avis sur ces livres n’est pas très positif. J’ai quand même voulu finir la trilogie pour voir si mon avis pouvait être changé. Comme on dit il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis!
Dans ce tome, nous retrouvons les nonagénaires pour découvrir les travaux qui ont été réalisés durant le tome deux au sein de la résidence dans laquelle ils résident. Ultra moderne et projet pilote en terme de soins à la personne âgée, la résidence est dorénavant peuplée de robots, mur intelligents,... et est gérée par une association religieuse et quémande volonté l'aumône aux petits vieux. L’intrigue est lancée.  
Comme dans les tomes précédents, j’ai apprécié que l’auteur parle des personnes âgées en les décrivant comme des gens encore capable de vivre et non pas comme des vieux qui vont mourir. Rien que pour ceci, j'attribue forcément la moyenne à ce livre. Il est assez rare de rencontrer des personnes qui ne déshumanisent pas les personnes âgées.
Par contre, j’ai un gros souci avec l’humour dont l’auteur abuse. Quand je lis le texte, je retrouve les éléments qui sont censés être humoristique, sauf que je ne trouve pas cela drôle du tout. A cela s’ajoute, un semblant d’humour de répétition qui, je trouve, tue la dynamique du récit et le rend compliqué à lire, à la limite du barbant.
En terme d’intrigue, je dois avouer que celle ci m’a plus plu que les deux précédentes. Je l’ai trouvé mieux utilisée et mieux exploitée. Pour une fois, la fin ne m’a pas laissée sur ma faim et le dénouement de cette histoire est selon moi bien mieux que ceux des tomes précédents.
Les plus : le thème principal, la mise en avant d’une population souvent cachée.
Les moins : un humour pas drole, des répétitions tout au long du texte
Malheureusement, ce tome n’a pas réussi à redorer l’image que j’ai de cette saga. Depuis le début, je n’aime pas réellement le style de l’auteur et ce livre reste dans la lignée des deux précédents. Mais je pense que ce tome est le meilleur des trois tout de même.


Note 

13/20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La lecture numérique et moi

Sept contes de Michel Tournier

Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé