L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Titre : L'amie prodigieuse
Saga : L'amie prodigieuse (tome1)

Auteur : Elena Ferrante
Qui est elle? Une femme pleine de discrétion qui n'a jamais révélé sa véritable identité. 

Genre : Contemporain 

Œuvre : Naples, fin des années cinquante. Deux amies, Elena et Lila, vivent dans un quartier défavorisé de la ville, leurs familles sont pauvres et, bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila, la surdouée, abandonne rapidement l'école pour travailler avec son père et son frère dans leur échoppe de cordonnier. En revanche, Elena est soutenue par son institutrice, qui pousse ses parents à l'envoyer au collège puis, plus tard, au lycée, comme les enfants des Carracci et des Sarratore, des familles plus aisées qui peuvent se le permettre.
Durant cette période, les deux jeunes filles se transforment physiquement et psychologiquement, s'entraident ou s'en prennent l'une à l'autre. Leurs chemins parfois se croisent et d'autres fois s'écartent, avec pour toile de fond une Naples sombre mais en ébullition, violente et dure. Des chemins qui les conduiront, après le passage par l'adolescence, à l'aube de l'âge adulte, non sans ruptures ni souffrances.
Formidable voyage dans Naples et dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse trace le portrait de deux héroïnes inoubliables, qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse jusqu'au plus profond de leur âme.

Nombres de pages : 389 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Gallimard

Prix : 26.50€


Mon avis :

Ce livre tout le monde en a entendu parler. Il cartonne partout dans le monde et bien que son auteure préserve son anonymat, il est devenu le livre à lire de ces derniers temps. Je me suis d'ailleurs beaucoup battu dans ma médiathèque pour me le procurer car il était réservé en permanence. Le jour où j'ai pu l'avoir, je me suis donc jetée dessus tellement j'étais heureuse. Mais, honnêtement, maintenant que je l'ai lu, je ne comprends pas pourquoi un tel engouement autour de ce bouquin. 

En résumé, Lena est une enfant d'un quartier défavorisé de Naples dans l'après guerre. Elle voue un culte pour son amie Lila. On suit dans ce livre l'enfance puis l'adolescence des deux filles à travers la description de souvenirs d'Elena.

Pour la forme du livre, rien de foufou ici. Ça se lit mais ça n'a rien d'extraordinaire. Il y a un réel manque de rythme dans le livre qui donne un sentiment d'ennui à mon gout durant la lecture. Parce qu'en toute honnêteté, là est le problème, je me suis ennuyée à la lecture. Même les passages où il y a de l'action ne sont pas mis en valeur et sont rédigés avec le même ton plat que l'on retrouve tout au long de la narration. 
Seul point positif, le texte est facile à comprendre et s'articule bien. Il peut être lu par un large public à condition d'aimer ce type de narration peu dynamique. 

Pour ce qui est du fond, j'ai détesté le personnage d'Elena ce qui fait que je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire et à m'attacher aux personnages. Elle n'a aucune personnalité et est perpétuellement en train de vouer un culte à son amie. Leur relation est totalement malsaine et ne m'a pas du tout touchée. J'aime un peu plus le personnage de Lila mais il est tellement mis sur un piédestal par le narrateur que ça en devient insupportable. 
Vous l'aurez compris, je n'ai donc pas trop accroché. Je pensais suite aux commentaires que j'avais pu lire que les descriptions du vieux Naples allait tout de même rattrapé ce niveau mais encore une fois, je n'ai pas été captivée. Au final, j'ai lu les 100 dernières pages de façon rapide en sautant certains chapitres tellement la lecture m'en était désagréable mais que je voulais quand même vous donnez mon avis ici. 

Les plus : une bonne idée initiale qui aurait pu être mieux réalisée, une facilité de compréhension qui rend le texte très accessible

Les moins : une plume sans dynamisme qui m'a ennuyée, des descriptions trop bâclées à mon gout et un personnage narrateur que j'ai détesté. 

En conclusion, ce livre que tout le monde adore, personnellement je ne l'ai pas aimé. Face aux attentes que j'avais, il n'a pas su me transporté dans le vieux Naples des années 50. Le personnage d'Elena ne m'a pas touchée et la narration qu'elle porte m'a ennuyée. Tout cela est bien dommage car l'idée initiale était excellente et aurait mérité d'être mieux réalisée.



Note 

10/20

Challenge

Le challenge des séries : Desperate Housewifes

 

ABC challenge 2018 : lettre F 

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La lecture numérique et moi

Sept contes de Michel Tournier

Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé