[SP] Voyage au pays de l'envie de Frédéric Marcou

Cette chronique a pu être réalisée grâce aux services de mise en relation entre auteurs et chroniqueurs du site SimPlement ici. Je remercie par ailleurs l'auteur pour m'avoir fait confiance pour cette collaboration. 

Titre : Voyage au pays de l'envie

Auteur : Frédéric Marcou
Qui est il?  Un auteur français qui a déjà à son actif plusieurs livres. Il écrit principalement des nouvelles et de la poésie. 

Genre : Nouvelle, science fiction 
 



Œuvre : Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire. Destiné à un large public, il sera certainement plus particulièrement apprécié des adolescents.









Nombres de pages : 40 pages

Lien sur Livraddict ici

Édition : Atramenta (version ebook)

Prix : 1.49€ chez Amazon


Mon avis :


Je voudrais encore une fois remercier l’auteur qui m’a contacté dans le cadre de ce service presse. J’ai été heureuse de pouvoir lire son recueil de nouvelles afin d’apporter aujourd’hui mon avis sur celles-ci.
Ce recueil contient cinq nouvelles assez courtes : “Il ne vous reste plus qu’à signer”, “Damnation”, “Rêves interrompus”, “Homo Sapiens Sapiens Neandertalis” et “Une autre forme de mort”. Chacune de ces nouvelles traitent en partie de faits surnaturels et étranges. Il est compliqué sur de si courtes histoires d’émettre un avis et de résumé sans dévoiler les dénouements des nouvelles.
“Il ne vous reste plus qu’à signer” : sur cette nouvelle au dénouement simple et imprévu, l’auteur aborde la réincarnation. J’ai été étonnée de la présence de l’auteur au sein du récit mais également de l’humour et de l’autodérision qu’il a su utilisé.
“Damnation” : c’est de loin ma nouvelle préférée du recueil. La métaphore utilisée tout au long de la nouvelle permet d’aborder quelques grands thèmes complexes en les démystifiant : la folie, la maladie, l’enfer, l’emprisonnement. Je suis très touchée par ces problématiques étant dans le milieu médicale et pouvant au quotidien rencontré des personnes ressentant ses sentiments.
“Rêves interrompus” : c’est une nouvelle pleine de magie et de rêve selon moi, assez enfantine malgré son côté sombre. J’ai beaucoup apprécié la satire de la société et notamment de l’état tout puissant imposant ses propres règles.
“Homo Sapiens Sapiens Neandertalis” : cette nouvelle m’a laissé sur ma faim. Je trouve que le dénouement n’est pas une fin en soi et laisse la place à de nombreuses questions sur ce qui va advenir. Devant l’absence d’une chute impressionnante je reste assez déçue de cette nouvelle que j’ai trouvé pour le coup plate et sans rebondissement.
“Une autre forme de mort” : j’ai trouvé que cette nouvelle est à la limite de la poésie. L’ensemble du texte est émouvant et vivant. Tout est dans la visualisation du corps et de l’esprit et je trouve que par cela l’expression de peinture décrite dans la préface correspond tout à fait au sentiment éprouvé lors de la lecture.
Les plus : des chutes surprenantes et des histoires qui sortent des chemins littéraires habituelles. Une véritable absence de tabous qui surprend et ne gâche rien à l’histoire. Des thèmes sensibles sont ici abordés : mort, croyance, surnaturel de façon humoristique parfois et manière intéressante.  
Les moins : j’ai un peu moins appréciée la nouvelle ““Homo Sapiens Sapiens Neandertalis”.
Pour conclure, je dirai que malgré le fait que ce genre littéraire ne soit pas celui que j’affectionne, ce recueil de nouvelles a été une bonne surprise et une lecture tout à fait agréable. J’ai réellement eu un coup de cœur pour la nouvelle “Damnation” et je vous conseille de découvrir ce livre.

Note 

16/20



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sept contes de Michel Tournier

La lecture numérique et moi

[SP] Elsa, autopsie d'un coeur abimé de Laura D