Phobos (tome 1) de Victor Dixen

Titre : Phobos (tome 1)
Saga : Phobos

Auteur : Victor Dixen
Qui est il? Un écrivain français, assez globe trotter, qui écrit la nuit au lieu de dormir.

Genre : Science fiction, Jeunesse

 
Œuvre : Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.




Nombres de pages : 433 pages

Édition : Robert Laffont

Prix : 17.90€

Mon avis :


J’avais très envie de me plonger dans une nouvelle saga de roman qui se suivent et avec pour thème la science fiction. J’ai donc fait un peu de recherche sur un topic de Livraddict et je suis tombée sur une personne qui parlait de Phobos. Au début, le côté coup de foudre m’a fait un peu flipper mais j’ai quand même décidé de me lancer. Et me voilà, aujourd’hui, après ma lecture de celui ci et la seule chose que j’ai à vous dire est que je vais me jeter sur les tomes suivants. J’ai énormément apprécié cette lecture. Certes, le texte est écrit avec simplicité mais l’intrigue est extrêmement bien pensée.

Chaque partie dévoile ce qu’il faut d’informations et c’est comme ça que je me suis prise au jeu de lire ce livre. En tant que lecteur, j’étais à l'affût du détails qui me ferait comprendre et trouver la fin du roman. Manque de chance pour moi, même une fois la dernière ligne lue, je reste dans le flou total ce qui n’est pas un mal, j’ai juste hâte de poursuivre ma lecture.
En terme de science fiction, ce roman rentre tout à fait dedans. Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à voir débarquer des monstres, vampires ou autres bêbêtes dans le genre.  

Les personnages féminins sont très bien exploitées, les détails donnés sur chacunes d’elles les rendent à la fois humaines et mystérieuses ce qui donnent envie d’en apprendre sur chacunes d’elles un peu plus tout en les appréciant et discernant certains traits de caractère.
Je trouve par contre que les personnages masculins sont trop mis en recul par rapport aux filles et il est difficile de s’y attacher. Après recherche j’ai découvert que le hors série Phobos origines répond en partie à cette problématique.

Pour conclure, ceci est un excellent premier tome pour une saga, qui me donne bien envie de poursuivre ma lecture et de me procurer les tomes suivants afin qu’enfin me soit dévoiler la fin de cette histoire.



Note

18/20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sept contes de Michel Tournier

La lecture numérique et moi

Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé