Les soeurs Sullivan de Nathalie Standiford

Titre : Les sœurs Sullivan

Auteur : Nathalie Standiford
Qui est elle? Une auteure américaine de roman pour enfants et adolescents.

Genre : Jeunesse

 
Œuvre : Le jour de Noël, une épouvantable et richissime grand-mère informe les membres de sa famille qu’elle les retire de son testament. Affirmant que l’un d’entre eux l’a offensée, elle exige que celui ou celle qui se reconnaît lui écrive une lettre d’excuses d’ici le Nouvel An. Elle ne reviendra sur sa décision qu’à cette seule condition. La famille Sullivan, qui dépend complètement de la fortune de sa doyenne, est unanime : le coupable doit vite se dénoncer et c’est nécessairement l’une des trois sœurs, Norrie, Jane ou Sassy. Chacune son tour, les jeunes filles prennent alors la plume pour expliquer ce qui, à leur avis, aurait pu blesser leur grand-mère.


 
Nombres de pages : 380 pages

Édition : Hachette

Prix :13.90€

Mon avis :

Le livre est divisé en trois parties dont chacune est un récit d'une des trois sœurs : le premier est celui de Norrie, le second de Jane et le troisième de Sassy. Cette mise en forme est très intéressante est permis de mettre en avant trois points de vue bien différents et de donner du contenu dans le texte. Néanmoins, cela amène parfois des répétitions.

Le livre de Norrie m'a beaucoup plu. Les sentiments de la narratrice sont très bien explicite et le personnage devient vite très sympathique aux yeux du lecteur. Ses choix sont lourds de conséquence et elle s'en rend compte. Elle est tiraillé entre l'amour et les volontés de sa famille et seul le dernier chapitre de son livre montre son choix final.

Dans la confession de Jane, c'est son côté rebelle qui est mis en avant. Elle est très authentique et n'a pas peur d'aller contre l'autorité. L'auteure a caricaturé avec brio la crise d’adolescence chez cette jeune mondaine. 

Enfin, le livre de Sassy est celui qui m'a le plus étonné. En effet, dans les deux autres livres, ce personnage reste très discret et on le découvre réellement qu'à travers son écrit, et à partir de ce moment elle se révèle être la plus sensible des trois sœurs malgré sa discrétion.

La fin quant à elle est un belle blague. Je ne pensais pas du tout que cela se finirait de cette manière vu la tournure des événements. Jusqu'à la dernière page, le secret est tenu.

J'ai beaucoup aimé ce livre malgré les critiques que j'avais pu lire à son propos, je l'ai trouvé très enrichissant et il décrit assez bien comment l'argent peut délier les langues.



Note :

Un bon livre jeunesse. Le seul défaut à mon sens serait les répétitions entre les livres de Norrie et de Jane mais cela reste minime. 

8.5/10


Challenge : 


Lettre S : Standiford

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sept contes de Michel Tournier

La lecture numérique et moi

[SP] Elsa, autopsie d'un coeur abimé de Laura D