Des bleus au coeur de Louisa Reid

Titre : Des bleus au coeur

Auteur : Louisa Reid
Qui est elle? Une auteure britannique. Ce livre est son premier roman. 


Genre : Drame


 Œuvre : À l'enterrement de sa sœur jumelle Hephzibah, Rebecca est seule face à tous ces yeux braqués sur elle. Les filles du lycée, le petit ami d'Hephzi, les profs, les voisins et ses parents. Que s'est-il passé ? Pourquoi est-elle morte si brutalement ? De quoi ? Rebecca est la seule à savoir. À savoir qu'Hephzibah avait un petit ami, à savoir qu'elle faisait le mur pour le voir, à savoir surtout ce qu'il se passait quand elle rentrait de ses escapades. Car le terrible secret que Rebecca est seule à porter désormais n'est pas à l'extérieur mais à l'intérieur de la maison. Ce qui lui fait si peur, si honte et si mal, c'est ce qui se passait une fois la porte fermée, ce qui a tué sa sœur jumelle : les parents.



Nombres de pages :324 pages

Édition : Plon

Prix : 17.90€

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé ce livre malgré le thème très complexe et honteux qu'il évoque. L'histoire m'a pris aux tripes comme on dit et certains passages m'ont tiré les larmes des yeux. Je me suis sentie impuissante face à la situation évoqué et j'ai été très impressionné par la force des deux protagonistes. 

Un livre très touchant malgré le fait qu'il soit très dur émotionnellement. Il apporte une réflexion sur beaucoup de sujets et met en avant un espoir d'avancer réel chez les jumelles. Les sujets abordés ne sont pas forcément simple et ce livre lève d'une certaine façon un voile d'ignorance qui cache à la société ce qui se passe dans certaines familles ou communautés.

Les dérives de la religion sont abordées dans ce livre à travers l'avis des victimes. Le repli sur soi, la soumission, l'abnégation totale de leurs personnes sont le lot quotidien des deux jeunes filles. Le père (pour moi est plus comme le maître d'une secte), pousse la religion jusqu'à un stade ultime et il se prend littéralement pour un dieu qui peut infliger toutes les pénitences. Face à cela, tout le monde ferme les yeux. En lisant ce livre, j'ai compris à quel point cette histoire était possible dans le monde dans lequel on vit et que ce n'était pas simplement une fiction.
L'inceste est aussi abordée de façon subjective sur des expressions et des séries de conséquences. C'est rare qu'un livre mette en avant ce acte et je pense que l'auteure a eu beaucoup de courage de le mettre en avant dans son écriture.
Les violences sont quant à elle bien développée avec le ressenti de la personne ce qui rend le texte horriblement transposable à soi.

Les deux jumelles m'ont touché énormément, elles sont tellement différentes mais en même temps totalement complémentaires. Elles ont besoin l'une de l'autre et ensemble elles se donnent du courage.
J'ai aimé découvrir la maladie de Rebecca, et l’accolé à la vision que les gens en ont. Encore une fois le livre dénonce une dure réalité sur le regard des autres.

Enfin, la formation du livre est assez bonne je trouve avec l'alternance des récits de Hephzi dans le passé et de Rebecca dans le présent. C'est une idée intéressante d'avoir utiliser cette structure.




Note :

Un livre qui m'a mis les larmes aux yeux et qui poussent à réfléchir sur ce qui se passe derrière certaines portes. 

9/10


Challenge : 

Commentaires

  1. Le résumé est très tentant bien qu'un peu... bizarre! C'est comme si tout était dit dès le départ! Mais ta chronique donne envie, je note :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour tous vos commentaires, ils font vivre ce blog.

Posts les plus consultés de ce blog

Sept contes de Michel Tournier

La lecture numérique et moi

Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé