L'attouchement de Bruno Bontempelli

Quoique ce titre puisse annoncer, je m'attendais à un récit dans lequel l'attouchement serait le maitre mot, et tel fut le cas. Mais de quel attouchement parle t-on?


Titre : L'attouchement

Auteur : Bruno Bontempelli
Qui est il ? Il est un compositeur et écrivain français

Genre : Roman

Œuvre : "J'ai commencé de l'attoucher. Ce corps dépourvu de tout apprêt, ce corps vierge, animal, était un festin. On n'aurait pas eu plus faim devant les mets les plus exquis. C'étaient l'émail du raisin, le velours de la prune, le lissé du miel, la souplesse et le grain de la pâte d'amande, c'étaient la fermeté de l'olive et la chair du pain de seigle, le suc des rôts et le cœur des figues, l'or des tourtes et l'ambre du vieux vin, c'était la manne mise par l'Eternel à portée des hommes en guise d'avant-goût de l'Eden." Bruno Bontempelli.

Nombres de pages :193 pages

Edition : Grasset

Prix : 18€

Mon avis : Un livre dans lequel l'art du toucher et la guerre se mêlent, s'entremêlent et se mélangent. De la tendresse de l'attouchement à la violence de la guerre, un seul pas sépare ses deux mondes dans lequel le héros d'un livre un roi raconte à la fois sa passion pour le toucher du corps et sa répulsion et son incompréhension de la guerre.
L'attouchement est ici un art et non le crime auquel on pourrait penser au premier instant. Le narrateur apprend à fur et à mesure du livre de se détacher de ses envies afin de mieux se concentrer sur un corps et lui donner du plaisir rien qu'en le touchant. Et c'est en attendant ce plaisir que l'homme y trouve le sien dans la jouissance de sa partenaire.
Mais cet homme est aussi un roi, perdu dans le monde de la guerre et de la reconquista. En lutte contre les chrétiens, ce livre montre un image différente de celle que les occidentaux ont l'habitude de voir des croisades. Le musulman souvent montré comme un monstre est ici vu positivement au détriment du chrétien caricaturé comme un assoiffé d'or.

J'ai beaucoup aimé ce livre car il montre une autre vision de la reconquista mais il y montre aussi un art que nombreux hommes devraient apprendre, celui de toucher un corps et d'en apprécier les réactions.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sept contes de Michel Tournier

La lecture numérique et moi

Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé