Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi

Titre : Tu comprendras quand tu seras plus grande 

Auteur : Virginie Grimaldi
Qui est elle? Auteure française de best seller prônant la joie de vivre
Du même auteur :  Le premier jour du reste de ma vie ici et Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie ici

Genre : Contemporain 




Œuvre : A 32 ans, Julia, psychologue ne croit plus au bonheur. Après avoir perdu successivement son père, son fiancé et sa grand-mère, elle se laisse aller sans réagir. Jusqu'au jour où elle répond, sur un coup de tête, à une offre d'emploi de thérapeute en maison de retraite à Biarritz.









Nombres de pages : 505 pages

Lien sur Livraddict ici 

Édition : Fayard

Prix : 19.90€


Mon avis :

Après avoir lu Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie et Le premier jour du reste de ma vie, je savais que je lirai un jour Tu comprendras quand tu seras plus grande. Je l’avais compris dès les premières lectures, j’aime ce qu’écrit Virginie Grimaldi. Ce sont des lectures qui sont comme des moments de bonne humeur. Ce dont je ne m’attendais pas par contre, c’est qu’une petite grande mère de la maison de retraite où je travaille me dise en me montrant le livre que le personnage de Julia lui faisait penser à moi. En somme, elle a aiguisé ma curiosité et je me suis donc empressée de lire le livre qu’elle me tendait. Qui a dit que la lecture n’était pas un moyen de créer des liens intergénérationnels?
En résumé, Julia est psychologue dans une clinique esthétique mais du jour au lendemain elle va perdre ses repères suite à la mort de son père. Elle décide alors de tout quitter et d’accepter un CDD de huit mois dans une maison de retraite de sa région natale, et sur le moment, lors de son arrivée, elle n’est pas sûre d’avoir fait le bon choix.
Bon forcément, avec mon histoire de petite mamie de mon boulot qui me suggère ce livre, vous vous doutez que j’ai un lien avec l’histoire. Je ne suis pas psychologue mais infirmière en maison de retraite. Je suis sous contrat depuis un peu plus de deux ans et chaque fois que j’ai plus de quatre jours de repos à la suite, il y a tout un gang de mamies qui fait une crise de nerf de peur qu’on m’ait viré (non je ne dis pas ça pour me vanter mais les grands mères m’adorent, je ne dois ça qu’à mon sourire quand je les vois et à mes rouges à lèvres flashys).
Pour revenir à l’histoire, comme d’habitude, c’est une lecture agréable sans prise de tête. Ça se lit rapidement, malgré les 500 pages, en deux jours pour ma part. Le livre est constitué de mini chapitres de trois à cinq pages qui se lisent facilement et qui s'enchaînent correctement, c’est ce que j’aime le plus comme format.
Au niveau du fond, le cocktail qui fait fureur chez moi est présent : intrigue puissante, personnages attachants et humains, de grandes notions nobles abordées, de l’amour, de l’amitié, des petits vieux (vous allez croire que c’est ma passion à force d’en parler), une bonne touche d’humour et beaucoup de bonne humeur partagée. Le dénouement est inattendu selon moi avec une très belle surprise et je pense qu’il ne faut surtout pas s’arrêter à ce que l’on croit comprendre dans ce livre.
Les plus : tout!!
Les moins : j’aimerais bien une petite suite à cette histoire juste pour voir ce qui va arriver à tout ces personnages.
En résumé, j’ai adoré, j’ai aimé, j’ai été captivée par cette histoire et ses personnages. Pour moi, c’est un excellent livre que je recommande à 200%. A lire sans hésitation.



Note 

19/20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

T'en souviens-tu, mon Anaïs? et autres nouvelles de Michel Bussi

C'est lundi, que lisez vous? (17/06/2019)

L'hôpital en danger du Dr Véronique Vasseur